* * * * * * *

vendredi 27 mars 2009

Saraha

.
Il y avait en Inde un maître de la folle sagesse qui répondait au nom de Saraha.
Il disait que ceux qui croient que toute chose est solide et réelle sont stupides comme du bétail, mais que ceux qui croient que toute chose est vide sont plus stupides encore.
Tout change tout le temps, et nous voulons sans cesse immobiliser les choses et les fixer. Ainsi, chaque fois que nous arrivons à une conclusion bien arrêtée, il est bon de se laisser tirer le tapis sous les pieds. On peut le faire soi-même ou laisser la vie s'en charger.
Pema Chödrön, La voie commence là où vous êtes.



photo: Jean

.

Aucun commentaire: