* * * * * * *

samedi 27 août 2011

Vezelay - Assise, saison 4

Cette saison nous a mis en face de quelques évidences qui valent aussi dans notre quotidien que j'aimerais partager avec vous. 
(photos: iP de Patricia)

*

Evidence 1
En marche au long cours, le but n'est jamais vécu comme un idéal. Malgré le légitime désir d'arriver à l'étape, personne ne songerait à en vouloir au pas qui y conduit de ne pas y être déjà.



Les hêtres sur les pentes du mont Aiona, Ligurie.


*

Évidence 2
En marche au long cours, le rythme juste est celui du pas qui se pose dans l'instant, sans "précipitation", c'est-à-dire sans être "emporté par la tête".




Un cairn sur l'AV, l'alta via dei monti liguri.


*

Évidence 3
En marche au long cours, personne ne songe à contester le changement. La montée devient descente, l'herbe succède aux cailloux, le couvert de la forêt laisse place à la crête plombée de soleil, la sente étroite à une large allée : tout invite à ne pas figer l'instant et à "laisser l'avenir libre" (Arnaud Desjardins).



Les vignes du Piémont. Au fond, les Alpes.


- o -


.

Aucun commentaire: