* * * * * * *

dimanche 4 novembre 2007

Suite...



Suite au témoignage d'Hildegarde et à certains commentaires que j'ai pu entendre je voudrais ajouter ceci : l'intention d'Hildegarde était claire et déterminée, expérimenter cette cure de désintoxication et régénération cellulaire, extrêmement connue dans le milieu naturopathique.

Cela n'a rien à voir avec un quelconque régime.
Cette cure n'est pas un régime. Mais s'inscrit dans le principe des différentes cures en naturopathie, à savoir les cures de désintoxication, de revitalisation, de stabilisation ou de régénération.

Il est vrai qu'habituellement ces cures se font en étant suivi par un naturopathe et que cette cure là, se fait l'été car le corps se refroidit vite. Le naturopathe va observer tout un ensemble de signes qui lui indiqueront si la personne est apte à la suivre maintenant et à réussir. Le signe essentiel est la vitalité de la personne. Hildegarde savait intuitivement qu'elle pouvait y aller, que c'était le moment pour elle.
Hildegarde est Allemande. En Allemagne ces pratiques de prévention par une alimentation différente et ces techniques de nettoyage interne et autres techniques utilisant la force vitale et les différents éléments de la nature sont connues et reconnues depuis longtemps. D’autre part, elles s’inscrivent également dans la pratique de la médecine ayurvédique, et donc du yoga.

Bonne fin de week-end
Patricia


2 commentaires:

Stéphane a dit…

OK.

Anonyme a dit…

Tout coule d'une meme et seule source cosmique et divine : outils, remédes, méthodes, thérapeutiques...
Ne nous approprions pas tout cela, laissons les libres, couler, s'arreter un instant puis reprendre leur chemin, sans les retenir.
La médecine ayurvédique berceau de tout ce qui émerge de nos jours, perdurera à travers les ages, grace au respect des connaissances et à la non apropriation de celle ci.
Rien n'appartient à personne et tout est à tout le monde.
AMM